Les différents costumes :


Le costume de ville féminin :

Dans notre département de l'Eure, les femmes ont adopté très tôt la mode parisienne, abandonnant les costumes traditionnels dès la fin du XIXème siècle.

Les coiffes authentiques du groupe datent du début XIXème. Dites " bonnet rond" ou "Pierrot", elle sont originaires des différents villages de l'Eure: Vernon, Ivry la Bataille, Le Neubourg, Louviers... 

 

Les femmes portent le déshabillé de coton,composé d'un caraco, d'une jupe et d'une cape ( mantelet), ainsi qu' un tablier de soie qui protège la jupe.

 

Ce costume a été réalisé grâce au conservateur du musée de Normandie à Caen qui nous a autorisés à regarder dans ses armoires.Quant au mantelet, merci à Madame Bruneau, spécialiste du costume normand, qui nous en a donné le patron

 

Jupons et culottes perçés richement ouvragés, cols de dentelle et bijoux viennent compléter la tenue.

Déshabillés
Déshabillés

les costumes masculins :

Comme pour celui des femmes, le costume masculin bourgeois de l'Eure s'est très vite inspiré de la mode parisienne au début du XIXe. Les hommes portent la redingote et le chapeau haut de forme. Nous avons trouvé un authentique costume blanc en coton piqué dans le château de Marcilly sur Eure, une copie en a été faite qui était portée par le Président fondateur de notre association. Elle possède de profondes et larges poches dissimulées entre doublure et tissu dans les basques. 

Le pantalon de coupe droite et le gilet sont assortis à la redingote ;  la chemise est  de lin ou de coton fin. Un faux col amidonné est fixé sur le pied de col par des boutons.

 

Le maquignon

Le maquignon porte la blaude, vêtement de toile de lin bleue, tissée très serré pour protéger son habit.

Certaines sont brodées ou surpiquées. Parfois, des agrafes de cou ferment et ornent le niveau du col.

Le tissu était ciré de manière à être imperméable.

Il porte aussi le pantalon, la chemise et le faux col ainsi que le foulard de cou. Tout comme le bourgeois, il adopte le haut de forme et abandonne le sabot au profit de la chaussure.

 


Pour plus d'information sur les accessoires et coiffes  des  costumes cliquez ici 

Pour plus d'information sur les bijoux porté cliquez ici 

Les costumes de travail :

La Paysanne

La paysanne porte la bonnette et des vêtements simples et robustes.

Elle possède en général au moins deux bonnettes : une simple pour tous les jours et une plus travaillée pour les jours de fêtes.

La  jupe de travail est en siamoise rayée  ( mélange de lin et coton)  et  une chemise de lin.

Le foulard est en coton et deux poches poires complètent  le costume. 

Les jupons et culottes percés sont sobres, peu travaillés et les bas sont en laine ou coton.

Le paysan

Zagreb
Zagreb

Le paysan porte le pantalon de velours côtelé qui s'arrête à mi-mollet, la chemise de drap épaisse qui lui sert de chemise de nuit et la ceinture de flanelle. Il a un foulard de cou à carreaux, un bonnet de coton uni ou rayé typique de la Normandie, des grosses chaussettes de laine et des sabots.


Le sabotier

Le meunier

Le costume traditionnel blanc du Meunier est composé d'un pantalon blanc en coton et d'une chemise épaisse en lin.

Il porte le bonnet ainsi que le foulard à carreaux. 

Bien évidement , les chaussures de travail: les sabots.


Les enfants

Les garçons ont un costume qui ressemble à celui du père : une chemise de chanvre ou de lin, un mouchoir à carreaux noué autour du cou, un pantalon en velours ou en coton et sur la tête un bonnet de coton. Les pieds sont protégés par des chaussettes de laine ou des chaussons. Ils portent des sabots de bois avec des brides en cuir.

 

Les petites filles portent une chemise de chanvre ou de lin sous une robe de toile colorée unie. Un tablier brodé le "sarreau" la protège. Sur la tête, un petit bonnet de coton simple ou piqué plus ou moins travaillé en fonction des occasions. Et pour elle aussi des chaussettes de laine et des sabots de bois.


groupe d'enfants (1992)
groupe d'enfants (1992)