Histoire des Jeux anciens


ECHASSES

Dès l'Antiquité, les échasses étaient déjà utilisées. Généralement moyen de circulation dans les zones humides ou inondées. Elles apparurent dans les Landes au tout début du XVIII ème siècle. Très vite, les bergers Landais les ont utilisées pour traverser les zones marécageuses, très nombreuses à l’époque. En effet, la région sableuse des Landes permettait d'avoir, en cas d'inondation, un sol suffisamment dur pour permettre un bon appui des échasses. Les échasses permettaient, de plus, de mieux surveiller les troupeaux de moutons ou de chèvres et de se protéger contre les agressions des loups. Il n'y a que dans Les Landes où l'utilisation des échasses a atteint une telle dimension. Elles ont certainement contribué à rendre Les Landes un peu plus habitables à l’époque.

JEU DE GRENOUILLE OU TONNEAU

Jeu originaire de la Grèce Antique appelé alors "Casse Pot", on  utilisait des amphores et des cailloux plats en guise de palets.

Après avoir bu le vin, on casse le récipient.

Les Romains, qui aiment les jeux d’adresse, le diffusent en Italie. Les Vikings ramènent le principe de ce jeu de leurs expéditions méditerranéennes.

Puis le Tonneau de cidre percé d’une bonde remplace l’amphore.

Remis à la mode sous Louis XIV sous le nom de Jeu de Grecque, il accompagne les troupes françaises..

Du Tonneau original, on est passé à un coffre en bois rectangulaire à quatre pieds dont la partie supérieure est percée de trous.

Ce jeu de tir, largement diffusé à la fin du XIXème  siècle, s’est encore amélioré, le trou central est surmonté d’une tête de chien, de lion, de grenouille, ou d’un embouchoir en fonte. On préfère alors de loin le batracien au corps vert et à la gueule rouge, grande ouverte.

Il est si populaire que le maire de Trouville sur Mer, par un arrêté de Police Générale, doit en réglementer l’utilisation.

A la Libération, on y joue beaucoup dans les camps américains de Normandie.

BILLARD A BARRES

Au départ, le billard à barres n’était pas un jeu, mais un porte-queue. Des joueurs de billard dans les cafés ont commencé à coincer 2 queues de billards sur un porte-queue mis à plat, et ont fait rouler une boule de billard le long des queues. C’est ainsi que le jeu serait né.

TABLE A ELASTIQUE

Comme beaucoup de jeux de ce type, son origine reste incertaine mais il remonterait au XVIIIème siècle. Les élastiques étaient alors des boyaux de chats ayant la particularité, lorsqu'ils sont humides, d'être particulièrement élastiques.

Les jeux traditionnels se sont modifiés au fil du temps, au gré des voyages et ont donné lieu à de nombreuses variantes. Ils ont également inspiré les créateurs dans leurs inventions de jeux nouveaux. On trouve, aujourd'hui ce jeu un peu partout, sous différents noms : Maxi-Flitzer, Passe-Trappe. Il est sans doute une évolution de jeux traditionnels se jouant avec des palets.

FER A CHEVAL

La Normandie avec ses verts pâturages, possède une tradition forte ancienne tournée vers le cheval : élevage de chevaux de selle, mais aussi berceau de deux races de chevaux de trait, le Percheron et le Cob Normand.

De ce fait, il n’est pas étonnant d’y retrouver ce jeu très simple composé d’une série de 10 à 15 fers à cheval de trait de préférence. En effet, ils sont plus grands et présentent une ouverture plus large.